Denis Tricoche, responsable pôle essais, Hutchison, Joué-lès-Tours

« Notre besoin d’essai consistait à pouvoir simuler l'entraînement d'une machine électrique réversible par un moteur thermique. Dans ce secteur du développement de systèmes de pilotage, on peut trouver beaucoup d’entreprises qui utilisent et maîtrisent l’environnement LabVIEW mais peu disposent d’une expérience solide sur une demande aussi spécifique. Je connaissais Nerys, grâce à des collaborations antérieures. J’ai fait part de ce besoin lié à l’essor de l’hybridation des véhicules dans l’industrie automobile. Aujourd’hui, nous concevons des solutions visant à développer l’entraînement des machines hybrides via un système de courroies. Il s’agissait de mettre en place un moyen pour simuler à la fois le comportement du moteur thermique dans ses différentes phases d’action et de fonctionnement et d’y associer un autre moyen de simulation à travers une machine capable de faire l’hybridation et ce, en pouvant modifier l’architecture d’entraînement comme je le souhaitais.
Le projet a débuté il y a environ trois ans sur ce cahier des charges. Nerys avait déjà un produit presque « clés en mains » par rapport à notre demande de base pour générer de la variation de vitesse. Par choix, nous avons procédé en deux temps. Avant d’ajouter la machine hybride sur le moyen d’essai, Nerys m’a d’abord fourni une partie de simulation moteur. J’ai validé le système pendant quelques mois. Puis, on a ajouté le pilotage de l’hybridation sur le même banc. Pour Hutchinson, l’enjeu était de pouvoir simuler n’importe quelle application client, de façon rapide, en pouvant « jouer » les différentes caractéristiques du moteur du client et, ainsi, réduire les temps de mise au point de nos produits relatifs à ces applications.
Avec Nerys, la discussion a été constante, tout au long du projet, pour étudier la meilleure manière d’atteindre les objectifs fixés. L’entreprise m’a fourni une solution technique robuste, sans itération, flexible, ce qui est fondamental car je peux simuler la plupart des moteurs qu’on me soumet aujourd’hui. Je garde la main sur le paramétrage complet. Cette solution permet d’avancer sans attendre que le constructeur ait finalisé son moteur. Elle offre aussi la possibilité d‘évaluer nos produits sur des modes d’utilisation standard et de compléter nos travaux sur des conditions d’essai plus sévères que ces conditions standard afin d’en rechercher les limites. Opérationnel depuis six mois, l’outil nous permet de simuler tout ce dont nous avons besoin actuellement. Les technologies évoluant rapidement dans l’industrie automobile, ce moyen d’essai sera sans doute amené à intégrer de nouvelles fonctionnalités à terme, mais il ne semble pas limité sur ce plan ».